Le Graffalgar : un hôtel atypique au centre de Strasbourg

Qui a dit que la culture était réservée aux structures classiques ? Souvenez-vous nous vous avions déjà parlé des structures culturelles atypiques dans le Grand Est et en voici une autre ! Partons à la découverte du Graffalgar et découvrons sa stratégie de communication grâce à Pierre Frigeni, graphiste et chargé de programmation artistique.

 

Tout d’abord, quelle est la particularité du Graffalgar ?

Le Graffalgar est un hôtel, mais pas seulement ! En effet, le rez-de-chaussée de l’hôtel se veut ouvert non seulement aux clients mais également aux strasbourgeois ! On y trouve la Graffateria, réel espace culturel modulable en : restaurant, espace d’exposition artistique, espace de projection, lieu de débats, de spectacles et de concerts, espace de jeux/de co-working…

 

Pourquoi avoir pris le parti d’associer un hôtel à un espace d’exposition ?

Le Graffalgar a eu pour projet dès le départ de créer une visibilité pour les artistes de la région. Chacune des 38 chambres étant réalisée par un artiste différent, cela nous tenait à coeur de créer un espace accueillant des expositions tout au long de l’année. D’une part pour permettre de valoriser les artistes qui ont collaboré sur le projet des chambres, mais également pour exposer des projets artistiques qui s’inscrivent en harmonie avec l’esthétique de l’hôtel.

Graffalgar intérieur hôtel
© Graffalgar
Quel genre d’événements accueille le Graffalgar ?

Le Graffalgar accueille tout type d’événements tout au long de l’année. Des évènements culinaires (comme le Refugee Food Festival) – des expositions artistiques (l’artiste Cheyenne pour la période en cours jusqu’au 2 juillet) – des projections (comme la Projo des Petits Gregorys) – des conférences (comme le festival Pint of science) – des spectacles (comme des matchs d’impros ou pièces de théâtre en chambre) – des concerts (comme le parcours « Musiques éclatées » ou « Comme chez watt »)…
Et bien d’autres évènements que vous pouvez trouver dans les archives de notre page Facebook !

 

Pouvez-vous nous parler de votre exposition favorite ?

J’apprécie particulièrement l’exposition Expolaroid que nous accueillons pour la 3ème fois en 2018. Il s’agit du mois de la photographie instantanée, qui présente une vingtaine de photographes au Graffalgar.

 

L’exposition que vous rêvez d’organiser ?

Celle de Glen E.Friedman évidemment. Il s’agit d’un photographe et artiste américain que j’apprécie particulièrement.

 

Concernant la communication du Graffalgar, quelle place ont les réseaux sociaux dans la promotion des événements ?

Ils sont devenus notre plateforme de référence pour renseigner notre public. Nous avons donc une page Facebook, Instagram et un compte Twitter. En complément à ces réseaux et à notre newsletter, nous disposons d’un programme imprimé affiché aux 4 coins de l’hôtel. Par ailleurs, nous avons régulièrement le droit à des articles de la part de médias locaux ou de blogs comme Pokaa.

 

Quel est votre rôle au sein de cette structure ?

Depuis son ouverture je travaille au Graffalgar comme graphiste. J’ai, en effet, mis en place la charte graphique et la signalétique de la structure. En complément de la création graphique, je m’occupe aujourd’hui de la gestion de la programmation, de la communication et des expositions au sein de l’hôtel.

 

Pouvez-vous nous parler de votre second métier ?

En plus de mon travail au Graffalgar, je suis graphiste indépendant travaillant presque essentiellement dans le domaine artistique et culturel : création de chartes graphiques, design web, illustrations et artworks. Vous pouvez jeter un oeil sur mon site pour découvrir mes travaux ! 

 

Enfin, comment arrivez-vous à concilier vos 2 métiers ?

Je n’ai pas vraiment le choix ! Heureusement, c’est passionnant !

L’équipe des fouineuses tient tout particulièrement à remercier Pierre Frigeni pour sa disponibilité et ses réponses. A bientôt pour un nouvel article !

Maud & Laura

Auteur de l’article : maudbertin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *